> Visite

On comptait 12 moulins à vent sur la commune de Longeville. Le moulin des Rabouillères était le dernier en activité jusqu’en 1962.
C’est un “moulin à tour”, haut de deux étages percés d’est en ouest de deux portes et de deux fenêtres permettant de surveiller l’ouverture des ailes.
Ce moulin est coiffé d’une toiture tournante, dont la rotation est assurée par une poutre, le “guivre”, qui descend jusqu’au sol. En y attelant un âne, le meunier pouvait ainsi présenter les ailes face au vent.
Le moulin des Rabouillères est équipé d’un système d’ailes articulées en bois, inventée en 1848 par Monsieur Berton. Auparavant, les ailes étaient toilées, donc difficilement réglables. Elles présentaient un risque permanent pour le meunier.
Maurice Raynaud est le dernier meunier qui fit marcher le moulin des Rabouillères.

Comme d’autres meuniers, il portait des sabots plats, c’est à dire des sabots usés par ses allées et venues dans le moulin si bien qu’à un bal du village des Rabouillères, on le surnomma “Bots Pias”.